Textile! Techno?
Foire aux questions

1. Qu'est-ce que le textile?

Le textile :
- sert à la fabrication des tissus, de la matière première jusqu'au produit fini
- est aussi intégré à des membranes
- est un support à divers secteurs porteurs de croissance : vêtements et chaussures, construction et bâtiment, équipements pour le sport et les loisirs, matériaux et produits industriels, ameublement et revêtement de sol


2. Quels sont les 12 secteurs d'activités du textile?

Agriculture, construction, emballage, environnement, génie civil, industriel, médecine, mobilier, protection, sport, transport et vêtement


3. Qu'est-ce que les textiles à usages techniques (TUT)?

De plus en plus d’entreprises font des textiles techniques leur spécialité. Pensons aux propriétés thermiques ou infrarouges de certains tissus dans le domaine balistique ou le tissage de fibres de matériaux composites pour l’aéronautique ou l’aviation.


4. Qu'est-ce que les textiles à valeur ajoutée (ATVA)?

Ce sont des produits textiles, aussi appelés matériaux souples, auxquels des caractéristiques technologiques ont été ajoutées :
- vêtements avancés de sports et de loisirs : performance, confort, respirabilité, imperméabilité…
- textiles antimicrobiens : anti-odeurs, antifongiques, antibactériens, antiacariens…
- textiles sans entretien : antidéversement, infroissable, oléophobe, antirétrécissant…
- textiles intelligents : chauffants, refroidissants, conducteurs, communicants, chromatiques…
- textiles de protection spéciaux : anti-insectes, antistatique, anti-UV, hydrofuge…
- textiles ultra confortables : élastiques, hyper absorbants, hyper respirants, refroidissants…


5. Qu'est-ce qu'un apprêt textile?

Les apprêts peuvent rendre les tissus : résistants aux UV, hydrophiles, imperméables, ignifuges, résistants aux lavages domestiques, antibactériens, résistants à la traction, à la déchirure et au frottement, élastiques, libérateurs de produits cosmétiques ou médicamentés…

Types d’applications des apprêts : calandrage, collage, crêpage, cylindrage, empesage, encollage, feutrage, foulage, gaufrage, glaçage, gommage, lustrage, moirage, pressage, tirage, tondage, vaporisage…


6. Le secteur textile est-il important?

En 2013, nous avons répertorié plus de 430 entreprises textiles au Québec offrant plus de 10 700 emplois.


7. Le textile, est-ce que c'est la mode?

Le textile ce n’est pas la mode. Il est important de comprendre que la mode fait partie du secteur de l’habillement. Par contre, c’est un des 12 secteurs que le textile fournit.


8. Dans le gilet pare-balles, c'est seulement du textile qui empêche les balles de traverser?

En effet, certaines entreprises du Québec fabriquent des gilets pare-balles pour la sécurité des policiers. Ceux-ci sont composés de kevlar, c’est-à-dire de la résine d’aramide utilisée sous forme de fibre. Cette fibre synthétique possède d’exceptionnelles qualités de résistance à la traction et à l’élongation. Seule la toile d’araignée et les nanotubes de carbone la surpassent. D’autres produits en kevlar? Voiles de bateaux, renforts de vêtements, matériel sportif, etc.


9. Dans quel genre d'industries peut-on travailler?

Il y a des usines de :
- fibres, filés et fils
- tissus larges et étroits
- non-tissés
- tricots
- finition et revêtement
- broderie
- bâches et auvents
53 % des entreprises fabriquent au moins un des produits pouvant être classés comme textiles à usage technique (TUT) ou textiles à valeur ajoutée (ATVA).

Les entreprises produisent :
- les matières premières : fibre, fil
- les procédés de fabrication : tissé, non-tissé, tricot, touffeté
- les finitions : teinture, impression, apprêt


10. Est-ce que les entreprises textiles sont sensibilisées au développement durable?

Les entreprises textiles québécoises sensibilisées au développement durable et aux opportunités d’affaires qu’il représente mettent en place des mesures visant la réduction à la source, le réemploi, le recyclage et la valorisation des matières. En plus du recyclage de leurs rebuts, certaines conçoivent des textiles et des applications textiles qui consomment moins de matières premières et de ressources énergétiques, fabriquent des produits écologiques comme les carpettes, utilisent des fibres écologiques telles que le coton biologique, ou des produits chimiques de plus en plus sains pour l’environnement.


11. Est-ce que ça paie bien de travailler dans le secteur textile?

Le salaire moyen des travailleurs de la production est de 32 616 $ et quant aux autres travailleurs (cadres, personnel administratif, etc.) c'est plutôt 63 088 $.


12. Quelles formations doit-on suivre pour travailler en textile?

Visitez cette page : www.csmotextile.qc.ca.


13. Où sont les entreprises textiles?

Il y a des entreprises dans toutes les régions du Québec, mais certaines se démarquent par une plus forte concentration, soit Montréal, la Montérégie, Chaudière-Appalaches, la Capitale-Nationale, l'Estrie et le Centre-du-Québec.


Si vous avez d’autres questions en lien avec le secteur textile, communiquez avec nous ou visitez le site Web du CSMO Textile.


Un iPod dans la manche

Participe au Quiz

Découvert en 1965, le kevlar est léger, flexible et confortable, ce qui le rend adaptable aux protections antiballes, aux pneus anticrevaison, aux gants de protection, kayaks, skis, raquettes, etc. On dit qu'il est plus solide que...

le béton
le caoutchouc
l'acier
le bois

Voir les résultats